Archives de Tag: Charles Gounod

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Faust Air des Bijoux

Par défaut

Bienvenue à vous chères Amies et chers Amis…
Me voilà à nouveau très heureuse de vous présenter mon dernier travail avec ma merveilleuse Janine, sur le thème cette fois de Faust.
Le fameux et donc incontournable Air des Bijoux. Charles Gounod est pour moi l’un des plus grands compositeurs d’Opéras et cet air en est l’exemple…Il m’est arrivée de pleurer tout en chantant l’un de ses airs (il s’agissait alors de l’air de Mireille « A toi mon âme, je suis ta femme… ») submergée par l’émotion générée par cette musique sublime et ces poèmes si sincères et vrais. La vérité qui émane de cette écriture est celle qui nous touche…C’est ainsi que sa musique (entre autres, naturellement) survit aux siècles…Le monde se meurt d’absence de Vérité…Essayons d’y remédier à notre petit degré!

Cliquez sur l’étoile dès la lecture et paramètrez le 1080p pour la lecture en Haute définition.

En ce 32ème Dimanche du temps Ordinaire…

Par défaut

En ce Dimanche 11 Novembre, 32ème Dimanche du Temps Ordinaire, je vous remercie toutes et tous 🙂
Bravo à vous et un grand Merci pour vos commentaires…
Le couple Gounod-Goethe est évidemment incontournable!
Faust, bien sûr, et son terrible mythe! Bon, vous n’êtes pas allé jusqu’à préciser que c’est certainement le fameux Air des Bijoux que je chanterai, mais j’imagine que ça ne faisait aucun doute…
Quoique!!! J’adorerais un jour chanter « Le Veau d’Or…est toujours debout…On encense sa puissance, an,an,an,an,an,ce!!! » 🙂
Qui sait, si, dans mes folies, un jour, je ne céderai pas aux sirènes de cette idole faite de métal précieux que le pauvre Moïse trouva d’ailleurs infortunément à son retour du Mont Sinaï (l’adoration d’une idole était interdit par le troisième commandement) adorée par les hébreux, sous la conduite de son frère Aaron. Il fut pris d’une colère si grande qu’il fracassa les Tables de la Loi sur un rocher et dut alors retourner au sommet du mont Sinaï afin de recevoir de nouvelles tables… Ce Veau d’Or fait encore couler beaucoup d’encre…
Symbole de l’addiction de l’humanité pour le « matériel » quand notre divinité réside simplement dans notre « spiritualité »…
Bon, veuillez excuser ces digressions un tantinet philosophiques que je ne pouvais m’empêcher de vous faire partager.
Après tout, tout est occasion à réflexion, n’est-ce pas?
Pour en revenir à ce fameux Air des Bijoux, devenu plus que célèbre, entre autre, grâce à ce cher Hergé…Mais, oui, souvenez vous, vos lectures enfantines…ou adolescentes… »Les Bijoux de la Castafiore »!!! et cette fascinante Bianca chantant « Ah! je ris de me voir si belle en ce miroir…Ah!!!  » Et bien, voilà, pour les néophytes en Opéra…l’occasion d’entendre ce merveilleux Air, chanté, par une vraie chanteuse lyrique dans toutes les règles de l’Art…enfin…j’y aspire en tous cas…
Une anecdote, en passant, la Star Académy m’ayant trouvé quelques accointances avec cette extravagante Castafiore( allez savoir pourquoi?) avait fait un « magnéto » édifiant, dans lequel je fus définitivement associée à ce personnage…
Si Steven Spielberg passe dans le coin…pour son prochain Tintin, je saurai sûrement me libérer…Qu’il me laisse ici un petit message et je ne manquerai pas de le rappeler… 😉
Pour en revenir à cette prochaine « Vie des Hauts » (Guillaume…Tu me la prêtes aussi celle là?…c’est que j’adore ce que tu écris…), d’autant qu’en ce qui me concerne, il s’agit bel et bien d’une Vie (vue) d’en haut (mon escabeau me hisse à 1m20 du sol quand même)…je voudrais vous interroger sur le lieu, maintenant…
Où pensez-vous que je puisse bien aller tourner la prochaine fois (je vous rassure, ça n’est pas encore fait…le froid et la pluie ont un pouvoir dissuasif assez conséquent, je dois bien l’avouer…)
C’est assez facile en vérité et je suis certaine que vous allez trouver très vite…
Pour conclure, il me faut néanmoins décerner mes fameuse Médailles…
Ayant reçu 3 bonnes réponses ce jour…elles seront toutes d’Or…(Tiens, encore lui…)
Merci à toi mon cher Fabrice. Je te remercie pour tes gentils mots…Que de temps passé…Ca m’a fait très plaisir…
Nora, ma chère Nora…cette fois tu as trouvé tout de suite!!! 😉 A très bientôt…
ET ma chère Jeanne…oui, je ne dors pas tellement, c’est vrai…la nuit! Mais alors, ne me demande rien avant midi… 😉
J’ai préféré vous répondre ici, plutôt que dans les commentaires, car de toutes façons…c’est à disposition de nos lecteurs…et que comme toujours…je n’ai rien à cacher, et que je suis heureuse d’avoir des ami(e)s tel(le)s que vous…
Pour finir…un dernier mot!
En ce Dimanche 11 Novembre, ayons une petite pensée pour ceux qui ont donné leur vie pour la France, en ce jour d’Anniversaire de l’Armistice 1918…D’ailleurs, je pense que ma Marseillaise est tout à fait d’à propos…
Et surtout, Prenez soin de vous! Yallah 😉

Ave Maria de Charles Gounod au Sacré Coeur

Par défaut

Chères Amies et Chers Amis,

Je suis très heureuse de vous présenter ma dernière création : le si merveilleux « Ave Maria » de Charles Gounod.

Le 15 Août dernier, en hommage à la Vierge Marie, à qui je dois beaucoup, j’ai décidé d’aller chanter en son honneur.
Le Sacré Coeur me semblait assez emblématique pour cela et « à la hauteur » de la situation…;-)
Ayant une passion pour Charles Gounod, c’est donc SON « Ave Maria » que j’ai choisi.
Le vent étant venu se joindre à nous, dans l’unique dessein, j’imagine, de faire fuir les nuages alentours, votre ouïe pourrait malencontreusement s’en trouvée légèrement incommodée…
(Je vous promets de mettre tout en oeuvre afin que la prochaine soit parfaite (quant au son tout du moins)…)

A toi Marie,
Je te salue, toi qui a reçue toutes les grâces,
Qui est bénie entre toutes les femmes et dont Jésus, le fruit de tes entrailles, est béni,
Sainte Marie, notre mère à tous, Prie pour nous,
Afin que nous vivions mieux,
Que nous prenions conscience,
Que nous ayons confiance,
Et que nous sachions « véritablement » aimer.
Maintenant et pour l’Eternité.
Ainsi soit-il.