Archives de Tag: Janine Reiss

Dernière Minute

Par défaut

Bonjour à tous,

Une information de dernière minute, dont j’étais au courant depuis quelques jours(ayant eu la chance de lui téléphoner au moment même où elle revenait de cette interview) mais dont j’avoue humblement avoir oublié de vous informer…La merveilleuse Janine Reiss, pour laquelle vous connaissez mon affection est en ce moment sur Radio Classique à l’occasion de la sortie de son livre « La Passion Prédominante de Janine Reiss, La Voix Humaine » de Dominique Fournier chez Acte Sud qui est sorti récemment.
La Passion prédominante de Janine Reiss, La Voix Humaine
Cette information venant de vous être délivrée assez tard, pour ne pas dire trop tard…voici le lien qui vous permettra de réécouter l’émission d’Alain Duault sur Radio Classique. http://www.radioclassique.fr/index.php?id=14&id_emission=186&is_podcast=1 Dimanche 10 Février 2013.
A écouter sans modération.
Quant à moi, je vous tiendrai au courant rapidement de l’évolution de mes activités d' »Attention Diva en Liberté »… Je ne vous abandonne pas, bien au contraire…

Prenez bien soin de vous,

Isabelle

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Faust Air des Bijoux

Par défaut

Bienvenue à vous chères Amies et chers Amis…
Me voilà à nouveau très heureuse de vous présenter mon dernier travail avec ma merveilleuse Janine, sur le thème cette fois de Faust.
Le fameux et donc incontournable Air des Bijoux. Charles Gounod est pour moi l’un des plus grands compositeurs d’Opéras et cet air en est l’exemple…Il m’est arrivée de pleurer tout en chantant l’un de ses airs (il s’agissait alors de l’air de Mireille « A toi mon âme, je suis ta femme… ») submergée par l’émotion générée par cette musique sublime et ces poèmes si sincères et vrais. La vérité qui émane de cette écriture est celle qui nous touche…C’est ainsi que sa musique (entre autres, naturellement) survit aux siècles…Le monde se meurt d’absence de Vérité…Essayons d’y remédier à notre petit degré!

Cliquez sur l’étoile dès la lecture et paramètrez le 1080p pour la lecture en Haute définition.

La Place Vendôme

Par défaut

Bonsoir, Bonsoir…ou bien, Bonjour…

OUI, bien sûr, mon cher Fabrice…c’est la Place Vendôme que j’ai choisie pour ma prochaine équipée Lyrique !
Je suis juste un peu ennuyée car il semblerait qu’ils soient à nouveau en train de lui refaire une beauté…
J’irai sous peu m’enquérir de ces éventuelles modifications qui pourraient bien porter préjudice à mon projet…Une Place Vendôme méconnaissable ne ferait pas mon affaire !
Je remercie d’ailleurs déjà, mon ami Joseph (qui se reconnaitra), d’avoir pu faire accepter à Monsieur Philippe Ferrandis (magnifique créateur de Bijoux, que j’affectionne tout particulièrement…Ah ! ces belles Bagues, et ces Boucles d’Oreilles !!!) que l’on tourne quelques scènes (destinées à être insérées dans le film) au sein de sa très jolie boutique de la Rue du Faubourg Saint Honoré (Adresse prestigieuse), à deux pas de l’illustre Place, célèbre pour ses joailliers de renom, et qu’il me prête l’une de ses magnifiques parures afin d’être la plus belle…pour aller…chanter…
C’est bien sûr un clin d’œil que je fais en choisissant cet endroit merveilleux, car naturellement, cette chère Marguerite, étant une fille de la campagne, plutôt simple, ne trouve de valeur aux fameux bijoux offerts (par le Diable, en l’occurrence, Méphistophélès) que parce qu’ils lui donnent l’impression d’être plus belle et donc plus digne du gentilhomme qu’elle a rencontré la veille, en la personne de Faust…
C’est en fait, à mon sens, plus l’amour, qui génère chez elle se sentiment euphorique et ce rire, d’avoir la chance de se trouver si jolie à ce moment…l’amour rend beau…l’amour rend belle…que les plus beaux bijoux du monde…
Je trouvais amusant de commencer l’Air à la fin du récitatif par : « Dieu ! Que de Bijoux ! Est-ce un rêve charmant qui m’éblouit ? Ou si je veille….mes yeux n’ont jamais vu de Richesses pareilles ! »
Je ne vous en dis pas plus, vous avez suffisamment été gâté pour ce soir…
D’autant que vous allez avoir l’immense honneur et l’indicible chance d’entrer « en avant- première » chez ma chère Janine, dans le Saint des Saints, ainsi que j’aime à le dire, avec ce Diaporama que je viens de vous concocter…
Photos extraites de ma prochaine vidéo de notre travail sur Faust que je vous ai promis pour …Jeudi prochain…et je tiendrai promesse…
Surtout, prenez bien soin de vous…
Isabelle

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Thaïs

Par défaut

Oyez, Oyez chères Amies et chers Amis,

Je suis très heureuse de vous présenter ma nouvelle vidéo des « Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle » sur l’Air de Thaïs de Jules Massenet.
Bien sûr,le 18 Octobre, je vous confirme la sortie de la vidéo en elle même où j’interpréterai ce magnifique air devant les Pyramides du Louvre…la Nuit…et avec une petite surprise…
En attendant, à déguster sans modération, et encore mille Mercis à ma chère Janine pour tout ce qu’elle m’apprend et me donne si généreusement.

Bonne lecture et surtout, prenez bien soin de vous,

Isabelle

La Pyramide du Louvre

Par défaut

Chers Ami(e)s,

Au regard de l’heure avancée de cette nuit, je vais être prompte à répondre sur vos commentaires, que d’ailleurs, je pourrai qualifier de PARFAITS!
En effet, l’obélisque eût put être un lieu de prédilection, mais, ainsi que l’a très justement fait remarquer Anne So, beaucoup moins abordable pour un tournage au calme que la pyramide du Louvre…
C’est donc, bien sûr cet endroit que j’ai choisi pour donner vie à ma Quatrième vidéo d’ « Attention Diva en Liberté » en y interprétant l’air de Thaïs de Massenet.
Je ne vous dis pas tout…Je vous garde des surprises…
Ma séance de travail avec ma chère Janine était très agréable et si je suis si tardive, c’est que j’ai préparé le montage que nous devons faire demain avec mon cameraman « Pierre ».
J’espère vous réaliser un joli sujet.
Je vous remercie, Matthieu, Anne So et Jeanne pour vos déductions et conclusions qui ont toutes touchées dans le mille…

Je vous souhaite une très belle journée et…surtout, prenez bien soin de vous,

Isabelle

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Manon

Par défaut

Et bien voilà!
Je suis très fière de vous présenter ma première vidéo de mon travail avec l’illustre Janine Reiss, ma chère Janine, sur l’air du Cours la Reine extrait de Manon de cet aussi merveilleux Jules Massenet, ne l’oublions pas!
Ce travail a été enregistré une semaine avant que je n’interprète cet air fameux à l’intersection du Cours la Reine et du Pont Alexandre III « en Liberté » puisque tel est mon concept.
Il arrive donc avant la fameuse vidéo (tant attendue…) puisque préparatoire à l’évènement.
Je remercie à nouveau ma chère Janine d’être si adorable, drôle, généreuse et si merveilleuse dans ce travail qui nous passionne tant toutes deux…et pour ce magnifique cadeau…
Asseyez-vous bien…ça va commencer…

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle

Pour une lecture en Haute Définition HD, veuillez cliquer en bas de l’écran, lors du lancement de la lecture, sur la petite étoile Qualité 720p HD.
Bonne Lecture…

Madame Janine Reiss, ma chère Janine…

Par défaut

Ce diaporama nécessite JavaScript.

   

Bonjour à vous et soyez les Bienvenus…

Je suis ravie de revenir, aujourd’hui, vous faire partager en Avant-Première la séance de travail que j’ai eu avant de tourner ce fameux et si attendu air du « Cours la Reine ».

Et à ce titre, je vais vous faire partager mon Amour, ma Dévotion, pour l’un des Etres qui m’est le plus cher sur cette planète et pour qui j’éprouve également un prodigieux respect…

   

 

Connaissez-vous Madame Janine Reiss?

   

ET bien, Oui, c’est bien de l’illustre et si remarquable « Chef de Chant » ou plutôt devrais-je dire « Directrice des Etudes Musicales  » de l’Opéra de Paris, conseillère des Maisons d’Opéras et des Chefs d’Orchestres tous plus fameux les uns que les autres du Monde Entier, dont il s’agit.

Encore un petit mot à son sujet pour les personnes non initiées, et non le moindre, Mme Janine Reiss tout en faisant trembler tout un chacun de part sa légendaire rigueur a également eu la grande chance , à moins que ça ne soit l’inverse en fait, de travailler avec Mme Maria Callas pendant près de Dix Années. Dans ce salon, dans lequel chaque « Elève » vient en toute simplicité prendre sa leçon, La Divine Maria Callas s’installait également.

Janine s’est aussi fait remarquer à la télévision, à la superbe époque du Grand Echiquier de Jacques Chancel. D’ailleurs, on peut la voir sur la toile y faire travailler le non moins célèbre Placido Domingo. On ne peut également négliger son rôle de conseillère musicale du magnifique film de Joseph Losey « Don Giovanni » dans lequel Monsieur Ruggero Raimondi interprète de façon magistrale le rôle titre, et où, Janine apparait à de nombreuses reprises, jouant du Clavecin (son autre grande spécialité!).

Vous comprendrez ainsi aisément l’épouvantable trac qui m’envahit le jour où je me suis rendue chez Mme Janine Reiss pour ma première leçon.

Cela faisait huit années que j’avais arrêté de chanter de l’Opéra (Star Académy oblige), et que je n’employais mon temps qu’à enseigner la technique vocale.

Il fallait que j’essaye à nouveau de chanter. De gagner ma vie avec ma Voix. De rendre et de partager ce que le ciel m’a donné.

Je trouvais terrible de devoir garder toute cette Voix chez moi, à Alfortville, dans mon salon. Aussi, avec le travail de ma merveilleuse thérapeute, me suis-je décidée, au bout de 2 années au cours desquelles j’ai retravaillé intensément mon organe vocal et mon répertoire d’Opéra, à appeler Mme Janine Reiss.

Vous me direz, mais pourquoi Elle?

Et bien, parce que si je voulais recommencer à chanter (à 40 ans), je voulais accéder au meilleur. Et pour savoir si je pouvais y accéder, il n’y avait qu’Elle, Elle qui allait me juger de la façon la plus intègre qui soit. Et en conséquence, me dire si oui ou non, je méritais et, ou, pouvais envisager de me représenter devant les professionnels de l’Opéra (Vous savez, ceux dont je parle à mon premier article….. 😉 ) Janine est la personne la plus honnête que je connaisse et d’ailleurs sa terrible réputation vient de là! Comme elle a l’habitude de me le dire: « Et vous savez, je ne suis pas complimenteuse! » 🙂 Moi, c’est ce qui me plaît! Parce que dés lors qu’elle vous fait un compliment, alors là, vous pouvez être sûr que c’est du VRAI. (En fait, si on s’apprécie autant, je crois bien que c’est aussi parce que je suis exactement pareille qu’elle 😉 )! Ca me coute d’ailleurs assez cher relativement souvent! Peu importe! L’essentiel est d’être en accord avec soi même, avec ce que l’on considère comme étant juste et sincère. Tout le reste n’est que du vent.

Alors, il y a de cela Trois années, un beau jour, j’ai osé composer son numéro afin de voir si Elle aurait éventuellement accepté de me recevoir pour m’entendre chanter.

Quelle ne fut pas ma surprise! J’ai entendu au bout du fil la personne la plus charmante qui soit. Moi, qui étais terrifiée, elle a été adorable et nous avons même plaisanté…Je n’en suis pas revenue. Comme quoi, il est bien vrai que les personnes les plus distinguées, sont souvent les plus abordables.

Je ne peux vous narrer nos 2 années de travail hebdomadaire qui nous ont fait devenir très proche et au cours desquelles j’ai appris énormément de choses.Mais mon Premier Rendez vous fut tout à fait exceptionnel et inoubliable. Je lui avais préparé (depuis près d’un an) les 2 airs parmi ceux des plus difficiles du répertoire : Le grand Air de Traviata de Verdi et celui de Konstanze de « Die Entführung aux dem Serail » (Martern aller Artern)de Mozart!!!

A la fin de mon parcours « Olympique » (c’est Janine qui dit toujours cela: « Mais dites donc, ce sont les Jeux Olympiques que vous venez de me faire là !  » 🙂  ), son verdict fut sans appel!!! 😉 Non seulement, je pouvais refaire carrière, mais je le méritais et je DEVAIS le faire. J’étais tout à fait rassurée (surtout connaissant son terrible caractère) sur ma propension à faire valoir mes droits de Chanteuse Lyrique. L’histoire faisant que tout cela est ma foi fort compliqué (voir mon premier article sur ce blog) et que j’en suis arrivée à aller chanter DANS LA RUE!!!

Et ma chère Janine a accepté de me faire travailler mes Airs d’Opéras avant que nous ne les filmions (car, Oui, je chante sur un escabeau avec une robe de 3 mètres de haut, dans la Rue, ou devant un magnifique monument historique, mais je travaille comme si je devais le faire à l’Opéra bien sûr). Et je la remercie aussi très chaleureusement puisque je peux également filmer nos séances de travail, pour ainsi vous en faire profiter, et que vous ayez un aperçu de ce travail d’orfèvrerie que nous faisons chaque fois que nous ouvrons une partition d’Opéra.

Vous allez donc avoir le plaisir de découvrir quelques photos de ma séance sur l’Air du Cours la Reine de Manon de Massenet, avant que cette séance ne soit montée et que la vidéo ne puisse également être diffusée.

Un IMMENSE MERCI à ma chère Janine que j’adore et que je remercie le ciel de m’avoir fait rencontrer.

Suite de l’Album de ma séance de travail avec Mme Janine REISS sur l’Air du Cours la Reine