Archives de Tag: opéra

Attention Diva en Liberté : Thaïs à la Pyramide du Louvre

Par défaut

Bienvenue à vous,

Je suis TRES heureuse de vous présenter enfin ma dernière Née!
Je vous la laisse découvrir dés à présent, et, je me permets de vous proposer de lire le petit chapître que je vous ai concocté et qui pourra être Bienvenu…

La Nudité de Thaïs :
Voilà expliquées en quelques mots les raisons qui m’ont poussée à vous présenter cet air de la manière un peu osée, et surtout JAMAIS exposée ainsi, telle que vous allez le découvrir.
Le merveilleux compositeur Jules Massenet, écrivit son Opéra « Thaïs » pour la fascinante soprano californienne Sybil Sanderson, pour qui il avait déjà composé « Esclarmonde » et dont tout le monde savait qu’il en était entiché. Il avait une réputation d’homme à femmes, qui fit sans doute beaucoup pour la promotion de la création à l’Opéra de Paris le 16 Mars 1894 d’une œuvre sur la légendaire courtisane qu’est Thaïs. Lors de cette première représentation, Sybil Sanderson exposa accidentellement (doit-on le croire ?) sa poitrine…
Puis, survint une autre cantatrice, encore plus prestigieuse, Lina Cavalieri, qui fit de Thaïs la pierre angulaire du répertoire de l’Opéra pendant un demi siècle…La Vie privée mouvementée de Lina Cavalieri ajouta également au parfum de scandale . DEPUIS LORS, les sopranos chantant le rôle se sont dévêtues autant que leur permettait leur hardiesse(telle André Esposito, dans un costume digne des Folies Bergères) jusqu’à cette soirée, à La Nouvelle-Orléans en 1973, où la Soprano Carol Neblett devint la première Prima Donna à se présenter nue sur scène !
Le personnage de « Thaïs », la courtisane égyptienne devenue SAINTE, apparaît dans des manuscrits provenant de monastères du Moyen-Orient et datant du VIIe siècle. La nonne allemande Hrotswith rédigea son histoire sous forme de pièce de théâtre au Xe siècle.
Une traduction française du XIXe siècle inspira à Anatole France, d’abord un poème(1867), puis un roman (1890). Massenet reçu la permission d’en réaliser une adaptation pour la scène lyrique deux ans plus tard, et le livret en prose de Louis Gallet est l’un des premiers exemples du genre.
Puissiez-vous apprécier ce moment autant que j’ai souhaité en faire mon Oeuvre d’Art…

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Thaïs

Par défaut

Oyez, Oyez chères Amies et chers Amis,

Je suis très heureuse de vous présenter ma nouvelle vidéo des « Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle » sur l’Air de Thaïs de Jules Massenet.
Bien sûr,le 18 Octobre, je vous confirme la sortie de la vidéo en elle même où j’interpréterai ce magnifique air devant les Pyramides du Louvre…la Nuit…et avec une petite surprise…
En attendant, à déguster sans modération, et encore mille Mercis à ma chère Janine pour tout ce qu’elle m’apprend et me donne si généreusement.

Bonne lecture et surtout, prenez bien soin de vous,

Isabelle

La Pyramide du Louvre

Par défaut

Chers Ami(e)s,

Au regard de l’heure avancée de cette nuit, je vais être prompte à répondre sur vos commentaires, que d’ailleurs, je pourrai qualifier de PARFAITS!
En effet, l’obélisque eût put être un lieu de prédilection, mais, ainsi que l’a très justement fait remarquer Anne So, beaucoup moins abordable pour un tournage au calme que la pyramide du Louvre…
C’est donc, bien sûr cet endroit que j’ai choisi pour donner vie à ma Quatrième vidéo d’ « Attention Diva en Liberté » en y interprétant l’air de Thaïs de Massenet.
Je ne vous dis pas tout…Je vous garde des surprises…
Ma séance de travail avec ma chère Janine était très agréable et si je suis si tardive, c’est que j’ai préparé le montage que nous devons faire demain avec mon cameraman « Pierre ».
J’espère vous réaliser un joli sujet.
Je vous remercie, Matthieu, Anne So et Jeanne pour vos déductions et conclusions qui ont toutes touchées dans le mille…

Je vous souhaite une très belle journée et…surtout, prenez bien soin de vous,

Isabelle

Dénouement

Par défaut

Bonjour à vous cher(e)s ami(e)s…

Tout d’abord MERCI pour vos commentaires tout à fait perspicaces!!!

Bravo à toi ma chère Anne-So pour tes déductions qui t’ont données la solution finale!
Et oui, c’est bien de Thaïs dont il est question. Thaïs de Jules Massenet sur un livret de Louis Gallet d’après le roman « Thaïs » d’Anatole France!
Ce merveilleux Air dit « Du Miroir » que j’affectionne tant. Le rôle de Thaïs étant lui même un vrai beau rôle, qui demande à être investi autant comme interprète du chant que de la tragédie.

J’ignorais moi-même que Pierre Loti eût été l’initiateur du fameux opéra-comique Lakmé de Léo Delibes.
« Rarahu ou le mariage de Loti » écrit en 1880 lorsque Delibes compose son opéra de 1881 à 1882.
Quant Carmen de Prosper Mérimée, bien sûr, c’eût été également du domaine de l’ imaginable…

Manon Lescaut, ma chère Nora, bien évidemment, tu voulais nous évoquer celui de Daniel-François-Esprit Auber sur un livret d’Eugène Scribe! Humblement, je dois bien avouer que je ne l’ai jamais vu jouer, ni entendu d’ailleurs sur quelques ondes que ce soient… Voilà, un manquement à combler…Je t’en remercie… 🙂

Médée!!! Jeanne, bravo à toi pour cette idée! J’avais d’abord pensé à celle de Darius Milhaud puisque j’avais chanté, dans ma désormais lointaine jeunesse, l’air de Créuse, extrait de cet opéra dont jusqu’alors, j’ignorais jusqu’à l’existence. Je suis d’ailleurs entrée au CNSM avec cet air. Etant sur un livret de Madeleine Milhaud, cela eût été tout à fait envisageable. Envisageable aussi, celui de Marc-Antoine Charpentier, puisque sur un livret de Corneille.
Cependant, je dois bien dire que j’avais préciser qu’il s’agissait, non pas du livret, mais bien d’un roman dont le livret était l’adaptation… 😉

Matthieu!!! Mon cher Matthieu!!! Je te reconnais bien là!!! 🙂
Brava, brava… Comme tu me connais bien aussi, tu sais que j’adooooore « Mireille ». J’ai bien sûr lu le roman de Frédéric Mistral, qui est sur mon chevet, et OUI, les vents de la Plaine de la Crau sifflent à mes oreilles…et m’appellent…
Quant à Alexandrie, prions le ciel mes cher(e)s ami(e)s que j’ai un jour les moyens d’y conduire mon équipe…
C’était mon idée première…Attention Diva en Liberté à Alexandrie afin d’y chanter THAÏS…à Alexandrie…
Croisons les doigts et formons de nos voeux les plus ardents que ce jour arrive…

Je décerne donc la Médaille d’Or à Anne-So qui fût la Première à trouver!
J’octroie la Médaille d’Argent à Matthieu qui l’a bien méritée!
Et j’alloue une Médaille d’honneur à vous Nora et Jeanne qui avez été si présentes!
Merci, Merci, Merci!
Il ne me reste plus qu’à le chanter…OUI, le chanter…mais où???

Cette fois, je ne vous donne pas d’indice…je suis certaine que vous allez trouver un endroit propice dans la capitale pour interpréter ce magnifique Air…Egyptien… 😉

C’est à vous!!! J’attends vos suggestions avec impatience…

Je vous souhaite une très belle journée du 18 Septembre 2012…Moi, je vais travailler avec Janine demain…enfin, tout à l’heure…pour notre prochaine « Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle ». Et vous penserez à nous…je vais lui chanter « Thaïs »…

Prenez bien soin de vous,

Isabelle

Un Roman Français

Par défaut

Bien le Bonjour à vous,

J’espère que ma seconde vidéo vous a plu? En témoignent le nombre de visites croissant et dont je vous remercie. A ce jour vous êtes 1807 à être venu visiter mes pages en ces lieux, et 270 cette semaine, quand 537 personnes ont vu cet « Air du Cours la Reine » depuis sa mise en ligne sur Youtube (soit 7 jours)!
Aussi, vais-je bientôt être en mesure de poster celle que j’ai tournée le 15 Août devant le Sacré-Coeur, et qui s’avère donc être « l’Ave Maria » de Charles Gounod.

Concernant mon prochain tournage…

J’aimerais vous faire découvrir, dans un premier temps, l’Air que je vais interpréter. Lorsque vous aurez trouvé, vous me direz « où » vous pensez que je pourrais faire jaillir ma Voix?

Je vous donne un Premier Indice:
* Le livret de l’Opéra est d’après un roman français.

Je reviendrai demain…d’ici là, portez vous bien et…prenez bien soin de vous…

Isabelle

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle : Manon

Par défaut

Et bien voilà!
Je suis très fière de vous présenter ma première vidéo de mon travail avec l’illustre Janine Reiss, ma chère Janine, sur l’air du Cours la Reine extrait de Manon de cet aussi merveilleux Jules Massenet, ne l’oublions pas!
Ce travail a été enregistré une semaine avant que je n’interprète cet air fameux à l’intersection du Cours la Reine et du Pont Alexandre III « en Liberté » puisque tel est mon concept.
Il arrive donc avant la fameuse vidéo (tant attendue…) puisque préparatoire à l’évènement.
Je remercie à nouveau ma chère Janine d’être si adorable, drôle, généreuse et si merveilleuse dans ce travail qui nous passionne tant toutes deux…et pour ce magnifique cadeau…
Asseyez-vous bien…ça va commencer…

Les Petites Rencontres de Janine et d’Isabelle

Pour une lecture en Haute Définition HD, veuillez cliquer en bas de l’écran, lors du lancement de la lecture, sur la petite étoile Qualité 720p HD.
Bonne Lecture…

Madame Janine Reiss, ma chère Janine…

Par défaut

Ce diaporama nécessite JavaScript.

   

Bonjour à vous et soyez les Bienvenus…

Je suis ravie de revenir, aujourd’hui, vous faire partager en Avant-Première la séance de travail que j’ai eu avant de tourner ce fameux et si attendu air du « Cours la Reine ».

Et à ce titre, je vais vous faire partager mon Amour, ma Dévotion, pour l’un des Etres qui m’est le plus cher sur cette planète et pour qui j’éprouve également un prodigieux respect…

   

 

Connaissez-vous Madame Janine Reiss?

   

ET bien, Oui, c’est bien de l’illustre et si remarquable « Chef de Chant » ou plutôt devrais-je dire « Directrice des Etudes Musicales  » de l’Opéra de Paris, conseillère des Maisons d’Opéras et des Chefs d’Orchestres tous plus fameux les uns que les autres du Monde Entier, dont il s’agit.

Encore un petit mot à son sujet pour les personnes non initiées, et non le moindre, Mme Janine Reiss tout en faisant trembler tout un chacun de part sa légendaire rigueur a également eu la grande chance , à moins que ça ne soit l’inverse en fait, de travailler avec Mme Maria Callas pendant près de Dix Années. Dans ce salon, dans lequel chaque « Elève » vient en toute simplicité prendre sa leçon, La Divine Maria Callas s’installait également.

Janine s’est aussi fait remarquer à la télévision, à la superbe époque du Grand Echiquier de Jacques Chancel. D’ailleurs, on peut la voir sur la toile y faire travailler le non moins célèbre Placido Domingo. On ne peut également négliger son rôle de conseillère musicale du magnifique film de Joseph Losey « Don Giovanni » dans lequel Monsieur Ruggero Raimondi interprète de façon magistrale le rôle titre, et où, Janine apparait à de nombreuses reprises, jouant du Clavecin (son autre grande spécialité!).

Vous comprendrez ainsi aisément l’épouvantable trac qui m’envahit le jour où je me suis rendue chez Mme Janine Reiss pour ma première leçon.

Cela faisait huit années que j’avais arrêté de chanter de l’Opéra (Star Académy oblige), et que je n’employais mon temps qu’à enseigner la technique vocale.

Il fallait que j’essaye à nouveau de chanter. De gagner ma vie avec ma Voix. De rendre et de partager ce que le ciel m’a donné.

Je trouvais terrible de devoir garder toute cette Voix chez moi, à Alfortville, dans mon salon. Aussi, avec le travail de ma merveilleuse thérapeute, me suis-je décidée, au bout de 2 années au cours desquelles j’ai retravaillé intensément mon organe vocal et mon répertoire d’Opéra, à appeler Mme Janine Reiss.

Vous me direz, mais pourquoi Elle?

Et bien, parce que si je voulais recommencer à chanter (à 40 ans), je voulais accéder au meilleur. Et pour savoir si je pouvais y accéder, il n’y avait qu’Elle, Elle qui allait me juger de la façon la plus intègre qui soit. Et en conséquence, me dire si oui ou non, je méritais et, ou, pouvais envisager de me représenter devant les professionnels de l’Opéra (Vous savez, ceux dont je parle à mon premier article….. 😉 ) Janine est la personne la plus honnête que je connaisse et d’ailleurs sa terrible réputation vient de là! Comme elle a l’habitude de me le dire: « Et vous savez, je ne suis pas complimenteuse! » 🙂 Moi, c’est ce qui me plaît! Parce que dés lors qu’elle vous fait un compliment, alors là, vous pouvez être sûr que c’est du VRAI. (En fait, si on s’apprécie autant, je crois bien que c’est aussi parce que je suis exactement pareille qu’elle 😉 )! Ca me coute d’ailleurs assez cher relativement souvent! Peu importe! L’essentiel est d’être en accord avec soi même, avec ce que l’on considère comme étant juste et sincère. Tout le reste n’est que du vent.

Alors, il y a de cela Trois années, un beau jour, j’ai osé composer son numéro afin de voir si Elle aurait éventuellement accepté de me recevoir pour m’entendre chanter.

Quelle ne fut pas ma surprise! J’ai entendu au bout du fil la personne la plus charmante qui soit. Moi, qui étais terrifiée, elle a été adorable et nous avons même plaisanté…Je n’en suis pas revenue. Comme quoi, il est bien vrai que les personnes les plus distinguées, sont souvent les plus abordables.

Je ne peux vous narrer nos 2 années de travail hebdomadaire qui nous ont fait devenir très proche et au cours desquelles j’ai appris énormément de choses.Mais mon Premier Rendez vous fut tout à fait exceptionnel et inoubliable. Je lui avais préparé (depuis près d’un an) les 2 airs parmi ceux des plus difficiles du répertoire : Le grand Air de Traviata de Verdi et celui de Konstanze de « Die Entführung aux dem Serail » (Martern aller Artern)de Mozart!!!

A la fin de mon parcours « Olympique » (c’est Janine qui dit toujours cela: « Mais dites donc, ce sont les Jeux Olympiques que vous venez de me faire là !  » 🙂  ), son verdict fut sans appel!!! 😉 Non seulement, je pouvais refaire carrière, mais je le méritais et je DEVAIS le faire. J’étais tout à fait rassurée (surtout connaissant son terrible caractère) sur ma propension à faire valoir mes droits de Chanteuse Lyrique. L’histoire faisant que tout cela est ma foi fort compliqué (voir mon premier article sur ce blog) et que j’en suis arrivée à aller chanter DANS LA RUE!!!

Et ma chère Janine a accepté de me faire travailler mes Airs d’Opéras avant que nous ne les filmions (car, Oui, je chante sur un escabeau avec une robe de 3 mètres de haut, dans la Rue, ou devant un magnifique monument historique, mais je travaille comme si je devais le faire à l’Opéra bien sûr). Et je la remercie aussi très chaleureusement puisque je peux également filmer nos séances de travail, pour ainsi vous en faire profiter, et que vous ayez un aperçu de ce travail d’orfèvrerie que nous faisons chaque fois que nous ouvrons une partition d’Opéra.

Vous allez donc avoir le plaisir de découvrir quelques photos de ma séance sur l’Air du Cours la Reine de Manon de Massenet, avant que cette séance ne soit montée et que la vidéo ne puisse également être diffusée.

Un IMMENSE MERCI à ma chère Janine que j’adore et que je remercie le ciel de m’avoir fait rencontrer.

Suite de l’Album de ma séance de travail avec Mme Janine REISS sur l’Air du Cours la Reine